jeudi 31 mars 2011

Le cas Jack Spark, tome 3 : Hiver Nucléaire de Victor Dixen

5 commentaires
La fin du monde est arrivée. Le ciel n'est plus qu'un immense nuage de cendres. La Terre n'est plus qu'un désert gelé. Les envahisseurs ont résolu d'exterminer jusqu'au dernier survivant. À moins que la résistance ne s'organise. À moins que Jack Spark ne parvienne à unir les derniers peuples libres. Dût-il sacrifier son amour pour Sinead, et tout ce qui reste d'humain en lui. Sous les glaces de l'hiver nucléaire brûlent les dernières lueurs d'espoir, et le plus terrible des secrets.

Troisième et dernier opus de la saga Jack Spark, L'hiver nucléaire clôture en beauté cette trilogie. Comme à chaque fois que j'ai eu un des tomes en mains, j'ai appréhendé un peu la lecture au vue de la grosseur du livre (de 500 à 650 pages tout de même). Et pour ce dernier, comme pour les précédents, l'appréhension a vite fait place à la soif de connaître la suite rapidement.

On retrouvera tout le long de ce livre les différents protagonistes que l'on a pu rencontrer dans les tomes précédents. Certains que l'on croyait perdu, d'autres que l'on pensait être passer dans le camp ennemi. Enfin dans l'un des camps ennemis car ce n'est pas contre un mais contre deux forces que Jack et ses amis doivent lutter. Le combat s'annoncera long et lourd en pertes humaines et fées. De nouveaux personnages font également leur apparition, ce qui donne un petit peu de renouveau à l'histoire. Et permets certains rebondissements. 

Ce tome est vraiment très sombre de par son atmosphère d'apocalypse depuis que les Xénotrons (les méchants) ont débarqués, plongeant la terre entière dans une nuit quasi totale et charriant son lot de créatures horribles avides de mort. C'est comme une chape de plomb qui recouvrirait la terre et ses habitants, ces derniers luttant tant bien que mal pour sauver les dernières villes. 

En 650 pages on pourrait craindre des longueurs et de l'ennui mais pas du tout. Combats et rebondissements sont de la partie, saupoudrés d'une bonne touche de stress et d'angoisse qui nous amène à craindre le pire pour ces personnages auxquels ont s'attachent forcément. Comme dans le second tome, j'ai apprécié les petits récapitulatifs du type "Précédemment avec un tel" qui m'ont permis de me remémorer l'histoire et les personnages dans les premiers chapitre. Ensuite j'ai eu un peu tendance à sauter ces pages là si jamais j'enchaînais ma lecture.

Le seul bémol que je noterais, sans en dévoiler trop, serait que avec une fin aussi bien amenée, où les combats font rages de tous côtés, il est un peu décevant de voir le combat final s'y vite expédié. Cela donne un sentiment un peu bâclé alors que tout le reste du livre est si intense et bien décrit. Dommage, mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier pleinement ce dernier tome !

Merci aux Editions JC Gawsewitch pour cette lecture.

Dernière minute : vu sur le blog Book-en-stock, il y aurait un 4ème tome en préparation. Je serais curieuse de le lire, car je me demande ce que l'auteur va y faire. En même temps cela semble logique si l'on prends l'idée d'exploiter les quatres saisons. Mais pour moi Hiver Nucléaire clôturait parfaitement l'aventure. A voir donc.

A noter : Le premier tome Eté mutant sortira en poche aux Editions Gallimard Jeunesse Collection Pôle Fiction le 27 mai prochain. Source.

Editions JC Gawsewitch
656 pages

[Concours Cinéma] La Pecora Nera (La brebis galeuse) de Asciano Celestini

0 commentaires
Aujourd'hui on change un peu des concours habituels puisque ce n'est pas un livre que je vais vous faire gagner mais 2 x 1 place pour l'avant-première du film La Pecora Nera (La brebis galeuse), film présenté en compétition pour la 67ème Mostra de Venise. Vous aurez l'occasion, après la projection, de rencontrer le réalisateur Asciano Celestini autour d'un verre dans les locaux de la production Bellisima Films.


“L’asile est le lieu où se concentrent le plus grand nombre de saints. Saints sont les pauvres fous qui dorment sous des draps chinois, suaires de fabrication industrielle. Sainte est aussi la sœur qui, à coté de la petite lumière qui illumine sa table de chevet, brille comme un ex-voto. Mais le saint des saints c’est le docteur, il est Jésus Christ.”C’est dans ces termes que Nicola nous raconte ces 35 ans “d’asile électrique”.Dans son cerveau disloqué la réalité et la fiction entrent en collision et génèrent des illuminations imprévisibles.Nicola est né dans les années 60 “les fabuleuses années 60”, et le monde qu’il voit à l’intérieur de l’institut psychiatrique n’est pas très diffèrent de la réalité que vivent les gens à l’extérieur.Un monde toujours plus vorace, où la seule chose qui semble ne pas pouvoir se consommer, est la peur.Le film est présenté en compétition dans le cadre de la 67ème Mostra de Venise. Bellisima Films.


Infos importantes :
L'avant première aura lieu le Lundi 4 Avril 2011 prochain
à 20h00
au Club Lincoln 10, rue Lincoln 75008 Paris

Conditions et modalités: 

Vous devez habiter Paris ou 
être en mesure de vous y rendre ce jour-là pour participer
Le concours prends fin le Samedi 2 Avril à 20h
Un tirage au sort sera fait parmi les commentaires
Les résultats seront indiqués sur ce post dans la journée de Dimanche 
et vous serez prévenu par mail

Comment Jouer ?

Rien de plus simple :
Laissez un commentaire sur cette article 

mercredi 30 mars 2011

Le Dernier jour de ma vie de Lauren Olivier

9 commentaires
Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour changer votre destin ?" Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt six chances. Six jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Six occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?


J'avais vaguement entendu parler de ce roman, surtout du côté cinématographique de la chose, puisqu'un film est en préparation. Et en plus, j'avais la chance de ne pas avoir lu le résumé et donc de quasi ignorer le sujet du livre. Oui je pense que c'est une chance car je n'en ai été que plus surprise et je pense que ça a contribué à me faire aimer le livre.

L’intérêt principal de l'intrigue est qu'elle se répète sur plusieurs jours. En effet, Sam se voit revivre encore et encore le même jour, le dernier avant l'accident décrit dans le prologue. C'est là qu'à surgit ma surprise car je ne savais pas du tout qu'elle allait revivre sa dernière journée plus d'une fois ! Du coup j'ai tout de suite accrochée, tournant les pages afin de savoir ce qui allait se modifier de jour en jour. Parce que oui, petit à petit Sam va changer quelques aspects de sa journée et l'on en observera les différentes conséquences. 

Sam est vraiment un super personnage car on commence par la détester puis peu à peu on la voit évoluer et on s'attache de plus en plus. Au début c'est une jeune fille très typée "fille populaire supra superficielle" ou pour la faire short très pétasse (comme le dit l'auteur elle-même). Vous savez le genre de fille des séries TV américaine qu'on a tout simplement envie de claquer parce qu'elles sont super parfaites et populaires. Mais ça c'est l'apparence que donne Sam à sa bande de copine et à tous ceux qu'elle côtoie. Grâce à la répétition du jour et aux choix/sacrifices émis par Sam nous auront le bonheur de la voir prendre conscience de certaines choses, de s'affirmer, d'évoluer. 

J'ai trouvé le style de Lauren Olivier plus agréable à lire dans ce roman que dans Delirium où parfois le récit me paraissait un peu lourd (niveau description, ambiance ...). Et puis le système de faire revivre à Sam la même journée est idéale pour donner envie de lire la suite, car à chaque fin de journée on se demande ce qu'il va se passer ensuite ! Je ne me suis toujours pas remise de la toute dernière d'ailleurs. Incroyable l'émotion qui se dégage de ce livre, grandissant petit à petit de chapitre en chapitre. Alors que dans Delirium, l'auteur abordait le thème de l'amour, dans Le dernier jour de ma vie elle aborde celui de la mort. Mais pas que, il y a aussi un certain regard porté sur l'adolescence et les lois, difficiles et cruelles, qui la régissent (un peu autobiographie apparemment) les excès que l'on peut faire à cet âge et leurs conséquences. 

Crédit Photo @Place-to-be
Le Dernier jour de ma vie est le tout premier roman de l'auteur Lauren Olivier (Delirium déjà dispo aux Editions Black Moon), sorti au Etats-Unis l'an dernier. Grâce aux Editions Black Moon j'ai eu la chance de rencontrer Lauren Olivier lors d'une séance de lecture au sein des locaux Hachette. Je m'y suis rendue avec Heclea et Aily et nous ( et les quelques privilégiés qui ont pu se joindre à la soirée, dont Stephie que je suis contente d'avoir trop brièvement rencontrée) avons eu l'immense honneur d'une lecture du prologue de Le dernier jour de ma vie par Lauren et nous avons aussi pu lui poser quelques questions. Vous trouverez une retranscription fidèle de cette séance chez Place-to-be et chez Liliebook vous pourrez trouver une vidéo de la séance qui s'est déroulée au Havre.

Un grand merci à Cécile et à l'équipe Black Moon pour cette lecture et cette rencontre !

Editions Hachette Jeunesse
Collection Black Moon
450 pages
Sortie le 6 Avril prochain

Les avis d'Heclea et Liliebook

mardi 29 mars 2011

Cartoon de Marshall Karp

0 commentaires
Cinéma, télévision, presse, musique... à Hollywood, les studios Lamaar sont un véritable empire du divertissement. Joyau du groupe : Familyland, un parc d’attractions mondialement connu, symbole du rêve et des valeurs traditionnelles. Lorsque l’acteur qui interprète la mascotte du parc est assassiné et qu’on lui découvre un passé pédophile, la réputation de Familyland se trouve menacée. Et quand un second cadavre est retrouvé, l’empire Lamaar tout entier commence à vaciller. C’est dans cet univers où toute vérité n’est pas bonne à dire, celui de la communication, que Lomax et Briggs, deux flics du LAPD, vont enquêter, avec pour seules armes leur intégrité et leur complicité.

Deuxième livre lu dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche (Sélection de Février), Cartoon n'aura pas été ma sélection personnelle. Pourtant j'ai passé un bon moment de lecture et il a beaucoup de qualité, mais L'hiver de Frankie Machine l'emporte avec son univers mafieux et son personnage central si attachant.

Toutefois dans Cartoon j'ai apprécié plusieurs choses. Tout d'abord le personnage principal, l'inspecteur Lomax. Il nous est présenté de manière très humaine, tentant de faire son deuil de sa femme, mais on nous montre aussi combien il est consciencieux et efficace dans son travail, qu'il effectue avec son partenaire Briggs. Une bonne dose d'humour les aident à mieux digérer les cas auxquels ils ont à faire surtout lorsque ceux-ci se révèlent être un bel imbroglio.

Ensuite j'ai adoré l'intrigue, bien compliquée comme j'aime, avec des fausses pistes (certaines plus facilement écartées que d'autres), de faux suspects, une petite compétition flics vs FBI, une petite dose de romance ... Beaucoup de recherche dans la manière de présenter les choses, des intrigues secondaires vraiment bien amenées et qui donnent au personnage de Lomax plus de profondeur. 

Alors pourquoi ce n'est pas ma sélection ? Juste pour le tout petit point négatif venant du fait qu'il m'a fallut pas mal de temps pour rentrer dans l'histoire, qui était certes très bonne mais avec parfois un peu de longueur. Du coup je ne croyais jamais réussir à venir à bout des quelques 600 pages de ce livre. Mais quand tout commence à s'éclairer, on est pris dans l'action et là, les pages défilent !

Merci au Livre de Poche pour cette lecture.

Le Livre de Poche
Collection Thriller
633 pages

Les avis de Spyd et latite06 également pour le Prix Polar.

vendredi 25 mars 2011

[Concours] Skeleton Creek, tome 1 : Psychose [TERMINE]

18 commentaires
Et un nouveau concours ! Un ! Aujourd'hui je vous propose de gagner un exemplaire du livre Skeleton Creek.

Il se passe des choses étranges à Skeleton Creek. Des choses terrifiantes.

Avec Sarah, ma meilleure amie, j’ai tenté de percer un sinistre secret. J’ai failli en mourir. À présent, je suis coincé chez moi, une jambe dans le plâtre. Je ne peux plus faire confiance à personne. C’est à peine si j’ose croire à ce que j’ai vu et entendu.

Depuis que nos parents nous ont interdit de communiquer, Sarah et moi, je suis désespérément seul. Je m’efforce de mettre cette effrayante histoire par écrit pendant que Sarah, armée de sa caméra, poursuit notre enquête. À chacune de ses découvertes, elle m’envoie un mot de passe qui me permet de visionner la vidéo en cachette.
Ainsi, ensemble, nous continuons à traquer le mystère, prêts à tout pour exhumer la vérité.
Mais, nous le savons, rien n’est plus dangereux que de vouloir déterrer les fantômes du passé. Surtout dans une ville comme Skeleton Creek.




Comment jouer ?

Il vous suffit de répondre à la question ci-dessous et de m'envoyer votre réponse par mail à mallou29[at]yahoo.fr (remplacer le [at] par @ of course).
Vous avez jusqu'au 31 mars minuit pour m'envoyer votre mail.
Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses.
Le concours est ouvert à la France, Belgique et Luxembourg.

Question ultra-simple :

Comment se nomment les deux enquêteurs en herbe de Skeleton Creek ?


Conditions :

- Le concours est ouvert à toutes la blogosphère littéraire, aux personnes fréquentant un forum littéraire régulièrement (Livraddict, Babelio, Bit-lit.com, Blog-o-book ....), aux ami(e)s facebook ou twitter (Donnez vos pseudos).
- Une participation par foyer (Même nom, même adresse)
- Tous mails ne comprenant pas un minimum de politesse sera éliminés.
- Merci de fournir vos coordonnées en même temps que vos réponses.

Bonne chance à tous !


Résultats :

Encore beaucoup de participants pour ce concours, merci à tous pour votre participation. 
Malheureusement, il n'y a qu'un seul gagnant qui est :

Fée Bourbonnaise 

La réponse à la question était : Ryan et Sarah

Je vous invite à vous rendre sur la page facebook du livre Skeleton Creek, un concours y est organisé où vous pourrez gagner le tome 2 ainsi qu'une tablette Ipad !

A très bientôt pour de nouveaux concours.


jeudi 24 mars 2011

Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti de Judy Blundell

9 commentaires
Floride, 1947...


Un ancien soldat au passé trouble, une femme trop belle, un homme aussi séduisant qu'énigmatique... quel fil invisible les relie?


Dans un hôtel au luxe défraîchi et la chaleur étouffante de septembre, Evie surprend l'ombre de mensonges et de terribles secrets.

Ce livre est ma deuxième expérience de la collection Pôle Fiction des Editions Gallimard et je dois dire que pour l'instant c'est un sans faute (le premier fut Felicidad de Jean Molla).

Avec Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti, on plonge directement dans une ambiance d'après-guerre superbement bien représentée. On ressent une certaine euphorie après ces années de doutes, d'incertitude mais aussi de privations. J'ai adoré voir Evie et sa famille partir sur un coup de tête pour la Floride (même si on sent que ce n'est pas anodin comme départ) vivre dans l'insouciance quelques temps. 

Ce roman montre l'évolution du personnage d'Evie en seulement quelques semaines ou comment quelques évènements enchaînés peuvent vous changer. On sent dès le début qu'elle en a un peu marre d'être infantilisée alors qu'elle a presque 16 ans. On la voit donc prendre de l'assurance, oser un peu plus dans un lieu où personne ne la connaît et donc où personne ne la jugera. Mais tout ne se fera pas sans heurt et elle va devoir basculer dans l'âge adulte peut être plus brutalement que ce qu'elle espérait.

La première partie du roman peut sembler un peu longue mais permet néanmoins de bien situer le personnage d'Evie ainsi que le contexte du roman. La suite se lit avec empressement tout simplement. Je dois dire que j'ai abordé ce livre comme si j'allais regarder un vieux film en noir et blanc avec quelques touches de couleurs sur quelques détails, la couverture s'y prête d'ailleurs plutôt bien pour mettre dans l'ambiance.

Une lecture très agréable destinée autant aux adolescents qu'aux adultes car je crois que l'on peut toutes se reconnaître dans cette jeune fille en quête de reconnaissance vis à vis des adultes, on est tous passé par là et cela ne se fait jamais sans mal (mais rarement de façon aussi tranché que pour Evie).

Merci à Camille des Editions Gallimard Jeunesse pour cette lecture dans le cadre des Chroniqueurs Onlitplusfort. 

Editions Gallimard 
Collection Pôle Fiction
324 pages

jeudi 17 mars 2011

Indiana Teller, tome 1 : Lune de printemps de Sophie Audouin-Mamikomian

16 commentaires
Dans les interminables plaines du Montana s'étend le ranch des Lykos. Les voisins alentour sont loin de se douter que ses habitants sont les membres de l'un des clans de loups-garous les plus puissants d'Amérique du Nord. Parmi eux, un seul humain a sa place : Indiana Teller, 17 ans. Né de l'union d'une humaine aux pouvoirs mystérieux et d'un loup-garou, Indiana est le petit-fils et le seul héritier de Karl, le chef de la meute. Se sentant comme un étranger parmi les siens, il lutte pour trouver sa place dans la hiérarchie codifiée imposée par son peuple : des créatures fantastiques qui vivent cachées au milieu des hommes.

Sophie Audouin-Mamikomian est connue pour sa série Tara Duncan, série qui se déroule dans un univers de magie et mettant en scène une jeune adolescente. Lorsque j'ai entendu parler de Indiana, lors du Salon de Montreuil, ma curiosité a été piquée. En effet, ici c'est un jeune adulte que Sophie a choisi de mettre en scène et c'est ce qui m'a attiré. Avoir un héros qui se rapproche un peu plus de moi (bien que mes 18 ans soient loin à présent).

Dès le début de ma lecture, gros choc. Impossible de lâcher le livre, je suis fascinée par le personnage, que l'auteur prends le temps de présenter en nous rappelant des moments de son enfance. On comprends ainsi mieux ce qu'il vit au moment où se déroule l'histoire. Indiana est vraiment très attachant, touchant, agréable et adorable. Un garçon qu'on aurait envie de rencontrer en fait, il parait si réel. On suit son évolution depuis son enfance malmenée au sein de cette communauté à laquelle il se sent étranger, son adolescence et sa manière de faire face à sa condition, son envie de liberté et son départ à l'université. 

Lorsque l'on découvre qu'il vit au sein d'une meute de loup-garous, on se dit "oh non pas encore !". Et pourtant si encore et on en redemande ! J'aime beaucoup l'esprit que Sophie A-M a donné à cette communauté de loups, j'aime le fait qu'elle est pris la peine de décrire vraiment tous les aspects la définissant. Des aspects parfois originaux qui permettent à l'histoire de se démarquer notamment concernant la particularité qui affecte Indiana. Particularité pas beaucoup exploitée dans ce tome mais je suis sure que dans les suivants on la découvrira plus en avant.

Un point fort appréciable dans ce livre c'est qu'il n'y a aucun temps mort. Même dans la partie "plantage de décor" on va rapidement et c'est tant mieux car on n'a pas le temps de s'ennuyer. Petit à petit on sent la tension monter, le danger rôder mais aussi une jolie histoire d'amour/amitié s'épanouir. L'intrigue est à la fois simple et complexe. Simple car Indiana est menacé et complexe car les tenants et aboutissants sont assez tortueux. Les Loup-garous se révèlent être des êtres manipulateurs et calculateurs.

En bref, si vous croisez ce livre en librairie, n'hésitez pas ! La plume de Sophie Audouin-Mamikomian vaut le détour et est très agréable à la lecture, elle a ancré son histoire dans un monde réel de manière très convaincante, avec des petites références sympas, une touche de mythologie, une pointe d'amour et une dose de suspense !

En grand merci à Camille des Editions Michel Lafon pour cette lecture !

4 Tomes sont prévus
Parutions en mars de chaque année, 
Rendez-vous en mars 2012 pour le tome 2 !
Editions Michel Lafon
372 pages

mardi 15 mars 2011

Blog-pong littéraire 6ème round : La Princesse des glaces de Camilla Läckberg

5 commentaires
Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'œuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.

Ce mois-ci le blog-pong se tourne vers un policier suédois. Il a été, pour ma part, laborieux à lire et je n'en ressors pas du tout convaincue par l'auteur qui pourtant et très plébiscité. Explications : 

- Commençons tout de suite par les choses qui fâchent, j'ai cru comprendre que ta lecture t'avait ennuyée, qu'attendais-tu de ce livre que tu n'y as pas trouvé ?
J'avais acheté ce livre en pensant y découvrir une histoire bien sombre, des meurtres terribles et une enquête passionnante pour découvrir les coupables. Et dès le départ je me suis rendu compte que l'univers n'était pas celui attendu et je n'ai malheureusement pas trouvé dans le récit quelque chose qui m'aurait accroché. J'ai trouvé ça long et plat.

- Il s'agit d'un polar aux multiples rebondissements, as-tu été surprise par certaines révélations ou t'attendais-tu à tout ?
Il est vrai que l'histoire est assez tarabiscotée et nous mène sur de fausses pistes. J'avais moi-même élaboré certaines théories à la moitié du livre, certaines étaient bonnes et d'autres bien loin de la vérité. Toutefois plus j'arrivais en fin de récit et voyais approcher les révélations, je les sentais venir à dix kilomètres. Pas de surprise donc, déçue même par le déroulement de l'enquête car j'ai trouvé que le policier découvrait les choses trop facilement et sans beaucoup d'explications pour nous lecteurs. D'un coup il avait une idée, mais rien ne nous était exposé. On ne savait à quoi il avait pensé qu'une fois qu'il confrontait les faits et les gens, je n'ai pas du tout aimé cet aspect là.

- Qu'as tu pensé de l'histoire parallèle entre Erika et Patrik ?
C'était assez sympa cette petite histoire mais trop facile selon moi. Il n'y a quasi aucun effort de fait des deux côtés pour séduire, ils tombent dans les bras de l'autre comme ça. Peut être est-ce dû au fait qu'ils se connaissent depuis longtemps, mais ça va trop vite. J'ai eu l'impression que ce n'était qu'un prétexte pour permettre à l'auteur de faire avancer son enquête, puisque les deux personnages cherchent de leur côté, les réunissant cela a permis à l'un d'avoir des infos qu'il n'aurait peut être pas eu sinon.

- Le style de Camilla Läckberg t'a-t'il plu ? Pourquoi ?
Je ne suis pas fan on va dire. Je me suis vraiment ennuyée tout du long, parce que c'était plat. Même les rebondissements ne m'ont procurés aucun sursaut d’intérêts. Ce n'est pas un style qui me convient je pense, qui peut plaire mais pas à moi.

- L'intrigue se passe en Suède, est-ce un environnement qui t'attire dans les romans ? Trouves-tu que cela apporte quelque chose de différent ?
J'aime bien par contre la situation du roman d'un pays nordique, avec le froid, le petit village, les noms de villes quasi imprononçable. Je ne sais pas si cela apporte quelque chose de différent mais c'est toujours sympa de s'imaginer un pays que l'on ne connait pas à travers les écrits d'un auteur.

- Dans ce roman, on passe très souvent d'un protagoniste à l'autre, que penses-tu de ce procédé ?
Cela ne m'a pas gêné dans ma lecture en tout cas, ça se fait de manière assez naturelle donc du coup on n'est pas perdu. On a ainsi plusieurs aspects de l'histoire, même si je pense que tout raconter du point de vue d'un seul personnage (celui d'Erica pourquoi pas) aurait eu le même impact. Le seul point de vue qui m'a dérangé, non pas pour son contenu car c'était assez touchant, c'est celui de la soeur d'Erica, Anne. Je ne vois pas ce qu'il apporte à l'histoire.

- Liras-tu les autres romans de cette auteur ?
Non je ne pense pas, je suis un peu déçue de ne pas avoir été emporté par son livre, je doute de pouvoir l'être avec un autre. Et il y a en tellement d'autres à découvrir ou à mieux connaître.

Vous pouvez trouver l'avis d'Heclea qui est un peu plus positive que moi sur son blog dès maintenant. Le mois prochain nous retournerons à nos amours avec un livre jeunesse et des vampires avec le premier tome de la série Les Soeurs Wilcox : Les Vampires de Londres de Fabrice Colin. Rendez-vous le 16 avril !


Editions Actes Sud
Collection Actes Noirs
381 pages

samedi 12 mars 2011

[Concours] Le Passage de Justin Cronin [TERMINE]

22 commentaires
« Années 2010. Dans le Tennessee, Amy, une enfant abandonnée de six ans est recueillie dans un couvent… Dans la jungle bolivienne, l’armée américaine recherche les membres d’une expédition atteints d’un mystérieux virus… Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamné à mort de contribuer à une expérience scientifique gouvernementale. Lui et les autres condamnés à la peine capitale participant au projet mutent et développent une force physique extraordinaire. Les deux agents du FBI sont alors chargés d’enlever une enfant – Amy. Peu après que le virus a été inoculé à cette dernière, les mutants attaquent le centre de recherche.
Près d’un siècle plus tard. Une communauté a survécu à l’apocalypse causée par l’attaque des viruls, ainsi qu’ont été baptisés les mutants. Une adolescente la rejoint bientôt. Une puce électronique implantée sous sa peau révèle qu’il s’agit d’Amy, âgée désormais de plus de cent ans mais qui en paraît à peine quatorze… L’aventure ne fait que commencer. »

« Lisez Le Passage et le monde réel disparaîtra. »
Stephen King

« Une bombe... une intrigue ingénieuse, rudement bien menée. »
The New York Times Book Review

« Le Passage de Justin Cronin transcende tous les clichés et nous offre une histoire de vampires post-apocalyptique à glacer les sangs, qui se lit fébrilement. »
The Guardian


Aujourd'hui je vous propose un nouveau concours afin de tenter de gagner ce livre des plus tentant !

Comment jouer ?

Il vous suffit de répondre aux trois questions ci-dessous et de m'envoyer vos réponses par mail à mallou29[at]yahoo.fr (remplacer le [at] par @ of course).
Vous avez jusqu'au 22 mars minuit pour m'envoyer votre mail.
Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses.
Le concours est ouvert à tous, les Editions Robert Laffont livrent partout.

Conditions :

- Le concours est ouvert à toutes la blogosphère littéraire, aux personnes fréquentant un forum littéraire régulièrement (Livraddict, Babelio, Bit-lit.com, Blog-o-book ....), aux ami(e)s facebook ou twitter (Donnez vos pseudos).
- Une participation par foyer (Même nom, même adresse)
- Tous mails ne comprenant pas un minimum de politesse sera éliminés.
- Merci de fournir vos coordonnées en même temps que vos réponses.

Les questions : 

1/ Quel roman de l'auteur a reçu le Prix Pen-Hemingway ?
2/ Où est née Amy Harper Bellafonte, l'héroine de Le Passage ?
3/ Quel est le traducteur du roman ?

Toutes les réponses aux questions sont sur cette page, à vous de chercher !(Clic)


Merci de ne pas répertorier ce concours sur les sites spécialisés qui fournissent les réponses.
Pourquoi tant de conditions de participation : Je mets en place ces concours pour permettre à des personnes aimant lire de gagner un livre qui les tentent. Voir mes concours repris sur des sites qui mâchent le travail et recevoir des mails impersonnels au possible ne donnent pas envie de continuer. Si vous n'êtes ici que pour "gagner quelque chose" passez votre chemin. Des personnes passionnées qui ont réellement envie de lire le livre proposé perdent toute chance face à l’afflux des profiteurs.




Les gagnants sont :

Baba
Merkillia
Heclea

Seulement 31 personnes ont répondues correctement (sur 47 participations)

Il fallait répondre : 

1/ Le livre Huit Saisons
2/ Amy est née dans l'Iowa (et non pas dans le Tennessee comme beaucoup l'on indiqué)
3/ Le traducteur se nomme Dominique Haas

Très vite un nouveau concours sur le blog ! 

jeudi 10 mars 2011

Wicca de Cate Tiernan

6 commentaires
Je sens quelque chose en moi, quelque chose que je ne comprends pas. Je perçois le monde d'une façon nouvelle. Et j'ai des pouvoirs "magyques". Parfois, cela me fait peur. Je n'ai jamais choisi d'apprendre la sorcellerie. Mais je commence à me demander si ce n'est pas elle qui m'a choisie...

Risque de spoiler (pas des gros mais je préfère prévenir)

Après avoir grandement apprécié Immortels du même auteur, j'ai eu envie de découvrir cette série écrite bien avant. J'avais pris soin d'éviter de lire quoi que ce soit à son sujet auparavant, mais j'avais tout de même cru comprendre que Wicca était un tantinet plus jeunesse.

J'ai trouvé que le début du livre et donc de l'histoire de Morgan en temps que "sorcière" était un peu trop attendu et trop facile. Tout cela arrive d'un coup alors que comme par hasard un beau jeune homme vient d'arriver en ville et qu'il semble s'intéresser grandement à la demoiselle. Enfin, cela mis à part, j'ai trouvé cette lecture agréable.

Le livre est divisé en trois partie (Black Moon a en fait décidé de regrouper les 15 tomes des livres VO trois par trois en VF). Chaque partie permet de développer un peu plus certains aspects, comme par exemple la découverte de la Wicca par Morgan, puis son apprentissage de celle-ci ou encore ce qu'elle apprends sur ses origines. J'ai bien aimé les parties sur la Wicca et les séances de magye de Morgan et du cercle. J'ai trouvé qu'on approfondissait bien le sujet ce qui nous permet vraiment d'être dans l'histoire et de comprendre l'intérêt que lui porte Morgan.

Morgan est à la fois attachante et un peu énervante. Comme beaucoup d'héroine, elle a tendance à se placer en dessous des autres, à se dévaloriser et à ne pas croire en ses capacités. Il faut là encore, comme dans d'autres romans jeunesse, qu'un beau garçon arrive pour qu'enfin elle se sente assez sur d'elle pour découvrir son potentiel. Toutefois, elle doit encaisser beaucoup de chose dans ce premier tome et elle s'en sort plutôt bien.

Il y a pas mal de personnage dans ce tome, certains étant plus important que d'autres. On devine qu'ils vont prendre plus de place dans la suite et j'attends de voir comment cela sera développé. Cal, le beau mec qui débarque, cache bon nombre de secret, à moins qu'il ne sache pas ce qu'il se passe réellement. Je n'ai pas réussi à savoir. A voir aussi dans la suite. 

Ce premier tome se lit facilement et bien que clairement destiné aux ados, il est agréable à lire pour une adulte. Un style simple et un rythme soutenu font que les pages défilent aisément, très peu de longueurs dans ce livre malgré quelques petits creux par moment au niveau de l'action qui n'est pas toujours présente. On approfondit dans ce cas là le côté relation entre les personnages ce qui est tout aussi intéressant.

En bref, un début de série sympa qui m'a tout de même moins séduite qu'Immortels mais dont je lirais surement la suite. 

Merci à Cécile et aux Editions Hachette Jeunesse pour cette lecture.

Editions Hachette Jeunesse
Collection Black Moon
472 pages

mercredi 9 mars 2011

Lancement de Indiana Teller à la Fnac des Ternes : Samedi 12 Mars

0 commentaires
Les Editions Michel Lafon mettent les formes pour lancer le premier tome de la nouvelle série de Sophie Audouin-Mamikomian (Tara Duncan) le Samedi 12 Mars à la Fnac des Ternes à Paris, pleins de surprises sont prévues ! Ils vous suffit de confirmer votre venue à l'adresse mail : contact[at]indianateller.com (remplacer le [at] par @)

mardi 8 mars 2011

[Test] Le Dictionnaire Hachette au fond de votre poche !

4 commentaires
Il y a quelques temps de cela, j'ai été contactée pour tester une application pour iphone, celle du Dictionnaire Hachette. Je suis sûre que comme moi, il vous arrive de rencontrer au cours de vos lectures des mots inconnus au bataillon et que comme moi, vous ne prenez pas la peine de les chercher dans le bon gros dico traditionnel. Pour ma part je ne l'ai pas forcément à porter de main et bien souvent c'est une question de volonté (flemme power !).

D'où mon envie de tester cette application puisque mon Iphone est toujours à porter de main (geek power !). Après avoir bataillé un peu pour l'installer (merci Emilie d'avoir pris le temps de trouver la solution !),  j'ai donc embarqué mon dictionnaire de poche pour une semaine de test.

Les plus : 
- Le design sobre.
- Une utilisation intuitive : dès l'ouverture, le champ recherche est à disposition. Il suffit alors de taper un mot entier ou pas, et les propositions affluent. 
- Un accès à une multitude d'illustrations comme des cartes (avec possibilité de zoomer), photos de personnages célèbres, oeuvres ... via un petit trombone qui les signale sur les définitions associées.
- Une partie "mots nouveaux" pour se tenir au courant des derniers changement dans la langue française.
- Une partie "annexes" qui nous rappelle, entre autre, quelques règles de grammaire et d'orthographe.

Les moins : 
- La taille de caractère. La différence entre les deux tailles proposées n'est pas flagrante (en tout cas sur Iphone, je ne sais pas ce que cela donne sur Ipad).
- L'absence des synonymes qui me servirait bien lorsque je rédige mes chroniques pour le blog ou pour un autre projet personnel.

Et oui très peu de choses à reprocher à cette application qui remplie parfaitement son rôle de dictionnaire de poche en toute circonstance puisqu'il m'a servi lors de séances de lecture mais aussi pour prouver à quelqu'un qu'un mot existait réellement (Faribole, on ne me croit jamais quand je le sors !). 

Toujours pas convaincu(e)s ? Quelques détails techniques :
- Plus de 3000 illustrations, photos, cartes ...
- 58 000 mots de la langue française
- 125 000 définitions 
- 25 000 noms propres
- 600 développements encyclopédiques pour approfondir la recherche

Merci à Emilie pour m'avoir offert la possibilité de tester cette application en avant-première.

Application Dictionnaire Illustré Hachette
Bientôt disponible sur L'Apple Store
3.99 euros
Pour Iphone, Ipad et Ipod Touch

lundi 7 mars 2011

Si tu savais... de Richard Plourde

5 commentaires
Un jeune étudiant qui, en route pour l'université, est, bien malgré lui, plongé dans son futur. Il apprendra qu'il deviendra, un jour, père d'un enfant gravement malade. À la suite d'aventures parfois palpitantes, tantôt émouvantes et, à l'occasion, cocasses, il finira devant un choix capital… Choisira-t-il de mettre cet enfant au monde?

"Si vous saviez qu'un jour vous mettriez au monde un enfant, qu'il deviendrait gravement malade, qu'il souffrirait le martyre et risquerait mourir. Si vous aviez le pouvoir de changer cette destinée... le feriez-vous ?" 

Voilà les premiers mots utilisés par Richard Plourde pour me proposer la lecture de son livre. La maman en moi n'a pu que réagir, me demandant effectivement ce que je ferais dans une telle situation. J'ai donc eu envie de découvrir ce récit, balançant entre autobiographie et fiction.

Les premiers chapitres, qui nous présentent la famille Plourde et la douloureuse épreuve qu'elle traverse, sont empreints de beaucoup d'émotions. Plusieurs fois émue par ce récit, je me demandais comment j'allais pouvoir continuer tellement cela me touchait. Et puis le côté fictif est apparu et l'histoire, les mots se sont fait plus supportables.

J'y 'ai découvert une très belle histoire d'amour, entre un père et son fils, entre un mari et sa femme, celle d'une famille. J'y ai rencontré aussi un petit garçon courageux malgré la dure bataille qu'il doit mener, un petit garçon qui sait tout de même profiter des bons moments et qui bien souvent à redonner du courage et de la force à ses parents. 

Le côté fiction apporte tout un questionnement et une remise en question : que ferions-nous si nous avions la possibilité de savoir à l'avance les évènements, bon ou moins bon, que la vie nous réserve ? Ferions-nous les mêmes choix ? Pour ma part c'est le genre de chose sur lesquels j'évite de passer trop de temps à réfléchir, mais l'on ne peut s'empêcher de s'interroger au sortir de ce livre.

Grâce à des personnages attachants et touchants, Richard Plourde nous emporte totalement dans son récit de manière originale et captivante. Pour ma part, je n'ai eu de cesse de tourner les pages afin de savoir ce qu'allait devenir la petite famille Plourde. 

Merci à Richard pour m'avoir permis de découvrir son roman. Il est actuellement en train d'écrire son second roman. 

Les Editions de La Francophonie
302 pages
Disponible en version numérique

mercredi 2 mars 2011

[Concours] Fedeylins, tome 1 : Les rives du monde [TERMINE]

20 commentaires
Je vous propose aujourd'hui de gagner un exemplaire de Fedeylins, LE livre jeunesse à lire en ce début d'année, en partenariat avec les Editions Gründ ! 


Comment jouer ?

Il vous suffit de répondre aux trois questions ci-dessous et de m'envoyer vos réponses par mail à mallou29[at]yahoo.fr (remplacer le [at] par @ of course). 
Vous pouvez bénéficier d'une chance supplémentaire de remporter le livre en vous rendant sur la page fan facebook du livre et en cliquant sur "J'aime". Vous m'indiquerez alors dans votre mail le nom sous lequel on peut vous retrouver sur FB.
Vous avez jusqu'au 8 mars minuit pour m'envoyer votre mail.
Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses.
Le concours est ouvert aux résidents français, belges et luxembourgeois uniquement.

Les questions :

1/ Comment se nomme le héros de Fedeylins ?
2/ Combien y a t il de Pères Fondateurs ?
3/ De combien de tomes se compose cette série ?



Le gagnant de l'exemplaire Fedeylins est : 

Nathalie C.

Merci à tous les participants, pas moins de 82 personnes ont trouvé les bonnes réponses (une seule s'est trompée dans le nombre de tomes). 

Il fallait répondre :
1/ Le héros s'appelle Cahyl
2/ Il y a 5 Pères Fondateurs
3/ La série comptera 4 tomes

Skeleton Creek, tome 1 : Psychose de Patrick Carman

9 commentaires
Il se passe des choses étranges à Skeleton Creek. Des choses terrifiantes.
Avec Sarah, ma meilleure amie, j’ai tenté de percer un sinistre secret. J’ai failli en mourir. À présent, je suis coincé chez moi, une jambe dans le plâtre. Je ne peux plus faire confiance à personne. C’est à peine si j’ose croire à ce que j’ai vu et entendu.
Depuis que nos parents nous ont interdit de communiquer, Sarah et moi, je suis désespérément seul. Je m’efforce de mettre cette effrayante histoire par écrit pendant que Sarah, armée de sa caméra, poursuit notre enquête. À chacune de ses découvertes, elle m’envoie un mot de passe qui me permet de visionner la vidéo en cachette.
Ainsi, ensemble, nous continuons à traquer le mystère, prêts à tout pour exhumer la vérité.
Mais, nous le savons, rien n’est plus dangereux que de vouloir déterrer les fantômes du passé. Surtout dans une ville comme Skeleton Creek.

Tout a commencé avec un email un peu bizarre. Un appel à l'aide d'une jeune fille, Sarah, me demandant de regarder une vidéo et de lui dire en retour de mail ce que j'y avais vu. Après une grosse hésitation (et une petite recherche internet), j'ai visionné la vidéo des plus étrange et répondu à Sarah. Elle m'annonce alors qu'elle reprendra contact avec moi. De quoi attiser ma curiosité.

Quelques temps plus tard, voilà qu'une enveloppe noir débarque dans ma boîte au lettre. Une page déchirée contenant un message mystérieux et signé Sarah Fincher. Encore elle. Curiosité puissance maximum.

Alors vous imaginez bien que lorsque le journal de Ryan a atterrit dans mes mains, je n'ai pas résisté longtemps avant de commencer ma lecture afin de percer ce mystère qui entourait cette correspondance. Feuilletant le livre je l'ai trouvé vraiment bien fait, écriture à la main, dessin griffonné au détour d'une page, des bouts de papier scotchés donne au journal un aspect très réaliste. Au détour d'un chapitre, Ryan nous invite à visionner avec lui les vidéos envoyées par Sarah, des vidéos qui m'ont fait flippées (j'ai même préféré ne pas les regarder après le coucher du soleil, trouille power).

On découvre donc peu à peu ce qui a amené Ryan et Sarah a entreprendre cette enquête et à la continuer malgré l'accident de Ryan et l'interdiction de leurs parents de se voir. Ils réussiront tout de même à communiquer, prenant toutes les mesures possible pour ne pas se faire prendre. 

Malgré le fait que l'écriture est un peu simple (quoi que c'est normal pour un journal intime je pense) et que certains "rebondissements" sont un peu convenus, on se laisse facilement prendre au jeu et on a très vite envie d'en savoir plus. 

Le fait qu'il faut se tenir prêt d'un ordinateur pendant la lecture pour pouvoir avoir accès aux vidéos pourraient déstabiliser certains, pour ma part cela ne m'a pas gênée puisque j'ai souvent l'habitude de lire à proximité du mien. 

Le journal de Ryan se termine de manière un peu abrupte et l'on espère avoir des réponses dans la dernière vidéo de Sarah. Toutefois c'est encore plus déconcerté et avide de savoir ce qu'il se passe que l'on ressort de cette aventure, attendant avec impatience de pouvoir lire la suite !

Merci à Cécilia et aux Editions Bayard Jeunesse pour cette lecture.

Editions Bayard Jeunesse
189 pages
Sortie le 10 mars 2011
Tome 2 : Engrenage sortie le 27 Mai 2011

mardi 1 mars 2011

Le Symbole perdu de Dan Brown : Sortie au Livre de Poche [Concours inside]

10 commentaires
Pour la sortie en poche de Le Symbole Perdu, Le Livre de poche lance une opération promotionnelle de taille. 

Comme au temps de la sortie de Forteresse Digitale, un site internet interactif a été créé tout spécialement, où vous pourrez jouer à différents petits jeux pour tester vos connaissances.

Mais pas que ! Sur le site la possibilité vous est offerte de gagner 2 billets pour Washington ! Si c'est pas du cadeau ça, je ne m'y connais pas ! L'opération se déroule du 2 Février au 15 Mars alors n'attendez pas et allez y tenter votre chance !

Retrouvez également diverses animations autour du livre sur la page facebook du Livre de Poche entre le 7 Février au 7 Mars. 


En partenariat avec Le Livre de Poche, je vous propose aussi de gagner un exemplaire du livre de Dan Brown, prêt à faire tourner vos méninges ?


Modalités :

Il y a 2 exemplaires à gagner.

Répondez aux questions ci-dessous et envoyez moi vos réponses par mail à l'adresse mallou29[at]yahoo.fr (remplacer [at] par @). Vous devez également y joindre vos coordonnées, tout mail incomplet ne sera pas pris en compte.

Le concours se tient du 2 Février au 28 Février. Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses grâce au logiciel The Hat.



Questions :

1/ Pour l'ordre maçonnique, quelle est la signification symbolique du Maillet ?

2/ Quel est l'animal qui symbolise la double juridiction des hommes et de dieu, ainsi que l'union entre l'esprit et la matière ?

3/ Quels symboles mçonniques retrouve-t-on (selon certains) sur le billet de 1 dollar américain ?

4/ Combien de symboles peut on trouver dans le cabinet de réflexion ?

Toutes les réponses se trouvent sur le site.




Le concours est à présent terminé. Les réponses aux questions étaient :

1/ Le maillet représente la volonté (accepté également "Symbole de l'intelligence qui agit et persévère)
2/ L'animal était l'aigle à deux têtes
3/ Les symboles maçonniques que l'on retrouve sur les billets de un dollar sont : Une pyramide et un oeil.
4/ Il y a 8 symboles dans le cabinet de réflexion (les réponses détaillées ont été acceptées aussi)

Vous avez été 20 participants à trouver les bonnes réponses. Un numéro vous a été attribué selon l'ordre d'arrivée de vos participations. Ensuite à l'aide d'un logiciel, j'ai tiré au sort 3 numéros pour attribuer les livres. 

Les gagnants sont donc :

Mlle Lydie, Nicolas B. et Sandra P.

Je vous envoie un mail pour vous prévenir et fait parvenir vos adresses dans la foulée au Livre de Poche. 

Merci à tous les participants !!!

Un autre concours sera lancé très très prochainement !!